Z.T. Fomum: Enfance et Adolescence

Rendre grâces lorsque les choses se passent de façon telle qu’il est evident que c’est une bénédiction pour nous

 

Il y a dans nos vies, plusieurs choses dans lesquelles Dieu a intervenu miraculeusement; des choses que nous pouvons appeler les événements spéciaux de nos vies. C’est par là que nous devrions commencer notre ministère de louanges et d’actions de grâces. Il y a quelque temps, j’ai mis par écrit des événements de ce genre dans ma vie, de façon que je puisse remercier le Seigneur de manière spécifique. Je présente ici ma propre liste pour que tu voies ; ensuite, tu pourras établir une liste pour ta propre vie.

  1. Un père exceptionnel.

  2. Une mère exceptionnelle.

  3. Un grand frère radicalement engagé à mon succès académique.

  4. Un environnement inhabituel pendant les quatre premières années de ma vie d’école primaire.

  5. Le fait d’être premier de ma classe à la fin de la première année d’école primaire.

  6. Monsieur Esombe, mon maître en deuxième année d’école primaire qui m’aima exceptionnellement et me poussa à étudier d’une façon inhabituelle.

  7. Lambert Eteng Ebot qui devint mon ami en deuxième année d’école primaire.

  8. Une performance exceptionnelle à la fin de la deuxième année d’école primaire avec 598 points sur 600. Les deux points furent perdus parce que j’avais donné les noms de 10 disciples du Seigneur Jésus au lieu de douze.

  9. Un prix de trois “pence” gagné au cours de la deuxième année d’école primaire pour avoir pu répondre aux questions d’arithmétique (mathématiques) auxquelles des garçons du cours moyen 1 n’avaient pas pu répondre.

  10. Deux “shillings” gagnés pour avoir travaillé dans la caféière d’un homme chaque semaine pendant huit semaines sans faire remarquer mon absence de la maison par qui que ce soit, et la joie d’être félicité et projeté en l’air par mon père chéri lorsque je lui remis l’argent et lui dis comment je l’avais gagné.

  11. Ce jour-là en 1955, à l’âge de dix ans, lorsque mon père chéri me donna ce traité évangélique intitulé “Quelqu’un est mort pour toi” et je compris pour la première fois que le Seigneur Jésus était mort pour moi en tant qu’individu et je fus ainsi conduit à L’inviter à venir dans mon coeur comme mon Seigneur et Sauveur.

  12. Ce même jour, en 1955, après que j’eus reçu Jésus, je courus sans m’arrêter jusqu’au prochain village situé à deux kilomètres pour dire à mon ami Ruben Unota Mbah que Quelqu’un est mort pour lui. (Il ne comprit pas. J’étais trop excité et trop plein de joie à cause de ma découverte pour pouvoir lui expliquer clairement les choses).

  13. Décembre 1955, quand je fus deuxième dans un examen compétitif de toutes les écoles à Ngie, bien qu’ayant changé d’école, de Nyasoso à Andek, Ngie, ce même mois de juin.

  14. En 1957, mon père chéri fit de moi son ami, à la suite de la démonstration d’une responsabilité financière inhabituelle de ma part.

  15. En 1959, je réussis au concours d’entrée au Collège Protestant du Cameroun de Bali.

  16. Le 16 janvier 1960, j’entrai à l’école secondaire

  17. En avril 1960, j’obtins une bourse de l’Etat pour des études secondaires après avoir réussi au concours de bourse. Sans cette bourse, il aurait été impossible pour moi de continuer l’éducation secondaire, car mon père étant pasteur, ne pouvait pas avoir l’argent nécessaire pour toute mon éducation au secondaire.

  18. En février 1960, je fus présenté au groupe qui sortait tous les dimanches pour l’évangélisation par John Gwan. Je sortis avec lui et d’autres personnes pour l’évangélisation dans les villages de Bali. Ce fut une étape très sérieuse, car elle m’introduisit dans le groupe des étudiants spirituellement déterminés. Ce fut une étape qui eut de profondes répercussions dans ma vie spirituelle sous tous les aspects.

  19. En 1962, je rencontrai une fille appelée Agnes. Elle me dit que j’étais un roi; que j’étais son roi ! Ces paroles me permirent d’avoir confiance en moi, de croire en moi-même. Elles me poussèrent aussi à être déterminé que je ne ferai jamais une chose quelconque qui ne soit pas digne d’un roi.

  20. En 1962, je fus sélectionné comme bibliothécaire cadet du Collège Protestant du Cameroun.

  21. En 1963, je fus élu chef de classe chargé de la bibliothèque, des études du soir et de l’information au collège. Ce fut là une étape sérieuse, car elle plaça sur moi de lourdes responsabilités de dirigeant.

  22. En 1963, je fus élu Président de l’Association des Etudiants moghamo.

  23. En 1963, je fus élu secrétaire général de l’Association des Etudiants du Nord - Ouest.

  24. En 1964, je passai le concours d’entrée au Cameroon College of Arts, Science and Technology. J’étais 13ème par ordre de mérite sur près de 100 étudiants qui furent admis. Le miracle de Dieu en cela fut que les 13 premiers étudiants reçurent une bourse du Gouvernement Fédéral de 30.000 francs par an, en plus d’autres privilèges. L’année d’avant, les dix premiers avaient reçu les bourses du Gouvernement Fédéral, mais à cause de la faveur spéciale de Dieu, Il poussa la Commission des Bourses à décider de donner 13 bourses cette année-là parce que j’étais 13ème. L’année suivante, aucune bourse du Gouvernement Fédéral ne fut attribuée!

  25. En octobre 1964, une fille dans le campus à Bambili vint à moi et me dit : “Est-ce parce que tu es beau que tu rabroues toutes les filles et ne veux parler à aucune ?” Ce commentaire m’encouragea à m’accepter moi-même, car ayant des jambes un peu arquées, je croyais que j’étais considéré comme laid. En fait, j’avais l’habitude de prier et de demander à Dieu de redresser mes jambes. Du fait qu’elles n’étaient pas droites, je pensais que j’étais laid. Ainsi, le compliment de cette fille eut un effet de guérison et d’assurance en moi.

  26. Le 21 décembre 1964, je rencontrai Prisca...

  27. Le 26 janvier 1965, je reçus la première lettre de Prisca.

  28. En avril 1965, il y eut un accident sur la route Bambili-Bamenda. Une femme mourut à la suite de cet accident. Un certain nombre d’entre nous vîmes le cadavre et fîmes le voeu que nous ne pécherions plus jamais, que nous allions marcher avec Dieu et nous préparer pour le ciel.

  29. En avril 1966, je fus admis à l’université de Fourah Bay, en Sierra Léone pour des études en vue d’une licence ès sciences.

  30. En avril 1966,je fus sélectionné par le gouvernement camerounais pour une bourse canadienne pour aller faire des études en médecine au Canada. Tout était prêt pour le voyage : l’examen médical, et le reste. Je ne m’y rendis pas parce que les résultats du Baccalauréat pour le Cameroun vinrent de Londres avec une semaine de retard, ce qui ne me permit pas d’aller au Canada cette année-là. Il me fut demandé d’attendre l’année suivante. Je n’attendis pas d’aller au Canada l’année suivante. Je partis pour la Sierra Leone le 27 septembre 1966 pour y préparer une licence ès sciences.

  31. Le 1er octobre 1966, je rencontrai le Seigneur Jésus et ma vie fut transformée. Je Lui donnai mon coeur et ma vie et promis de Le servir de tout mon esprit, âme et corps. Je me fixai aussi comme but d’oeuvrer pour m’assurerque toute l’Afrique soit sauvée du colonialisme du péché et du néo-colonialisme du “moi”.

Je vais arrêter ma liste ici à ma rencontre avec le Seigneur Jésus et mon abandon et ma consécration à Lui, afin que toi-aussi tu commences à travailler sur la liste des événements positifs de ta vie. Ma liste va jusqu’à 250 événements jusqu’en décembre 1991.

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Rate this post:
0 Characters
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

News Letter Signup

Please enable the javascript to submit this form

Blog Archives

cmfi_logo_en_new_589x500.png

Ave. Zacharias Tanee Fomum, P.O. Box 385, Bertoua, Cameroon

  • dummy+1 (613) 298-2449

  • dummy+47 454 12 804

  • dummy info@ztfministry.org

Newsletter Signup

Please enable the javascript to submit this form

Copyright © 2019 Christian Missionary Fellowship International | Zach Fomum Ministry